COPYRIGHT:  Décembre 2007 - Jacques Simon TIMOTEI

Bibliographie Livre d'or ***
 

 

LA CORSE OUBLIEE

CRUICA

Vous pouvez écouter sur cette page un extrait de la chanson "Casa antica" interprétée par Antoine CIOSI

 

 

CRUICA

 

Hameau de la commune de Lopigna

CP:20139

Canton du Cruzini-Cinarca

Altitude: 485 m

Latitude: 42.073697

Longitude: 8.877827

 

Le hameau de Cruica se trouve à 1h30 de marche du village de Lopigna.

Depuis la départementale, on peut également y accéder en suivant pendant six kilomètres, une route en terre à peu près carrossable mais qu'il est conseillé de parcourir avec un véhicule tout terrain.

C'est à pieds que nous avons choisi de nous rendre à Cruica par cette belle journée ensoleillée d'automne.

 

 

Nous suivons la route qui grimpe doucement au milieu d'un maquis odorant en avalant de grands bols d'air pur. Dans ce silence envoûtant, paradis des chasseurs uniquement troublé par quelques coups de fusils et les aboiements de leurs chiens, nous contemplons le paysage grandiose qui dessine à perte de vue la majesté de ses sommets dans le ciel bleu que commencent à parcourir quelques nuages.

 

 

Il est presque midi lorsque nous apercevons, dressée fièrement sur un rocher, la maison de notre hôte qui parait surveiller, telle une sentinelle silencieuse, l'entrée de ce sanctuaire dont il est l'unique habitant.

Nous sommes reçus par un homme affable, jovial, aimable, aristocrate comme on ne peut l'être que dans la solitude et dans la liberté.

Grand seigneur de ces lieux qu'il peuple à lui seul avec ses onze chats, ses vingt cinq cochons, ses douze poules, ses cinq vaches, ses deux chiens et son fusil, Jeannot nous a préparé un repas de gala composé uniquement des produits issus de sa production personnelle: charcuterie, rôti de veau, haricots verts, fromage, fruits du jardin.

 

 

Jeannot est fier de nous raconter qu'il est un des premiers habitants de Corse à avoir bénéficié à titre expérimental, d'une installation solaire en 1985. Aujourd'hui encore - car on ne verra jamais de fils disgracieux courir dans sa montagne - les 12 batteries lui fournissent le courant nécessaire au fonctionnement de ses appareils électriques (sauf le réfrigérateur qui fonctionne au gaz).

 

 

Jeannot nous parle avec une passion nostalgique de sa jeunesse, de son passé dans ce petit hameau dont la naissance lui est inconnue mais qui date probablement du XVIIIème siècle. Fondé par deux frères venus du villages de Ghisoni qui y firent souche en épousant deux soeurs, le hameau se divisa en deux parties: Aghjola (où habite Jeannot) et Cruica. Il se développa jusqu'à compter 7 familles. Avant l'année1942, il y avait encore une école, une institutrice qui venait chaque semaine de Pastricciola par le col de Tartavello qu'elle franchissait à dos de mulet pour venir faire classe aux 22 élèves de Cruica et de Fonda.

 

 

C'est en 1963 que le dernier habitant a fait ses adieux à Jeannot et a abandonné Cruica.

Pour rester relié à ses proches et briser un peu la solitude, ce sympathique ermite s'est fait installer en 1984 un téléphone fonctionnant sur batteries.

Puis une route, que l'on pourrait plutôt qualifier de piste, est arrivée en 1990.

 

Cliquer sur une photo pour l'agrandir ou voir le diaporama.

 

Dans l'après midi déjà bien avancé, le ciel s'est couvert de lourds nuages menaçants. Il est temps pour nous de prendre le chemin du retour. Le salut de Jeannot nous accompagne... malgré son âge, malgré les demandes pressantes de ses proches, nous savons que jamais il ne quittera ce qu'il nomme "u me locu", son lieu, sa maison, son pays. Entouré de ses quelques biens, au dessus d'un magnifique horizon, dans la pleine liberté du maquis, il savoure l'existence d'un bonheur simple et précieux. Cruica est pour lui l'endroit magique et sacré dont il ne se dépendra jamais.

 

 

Me contacterr

Haut de page

Date de modification pour cette page : 08 octobre 2016