COPYRIGHT:  Décembre 1507 - Jacques Simon TIMOTEI

Bibliographie Livre d'or ***
 

 

LA CORSE OUBLIEE

CRUSCHINI

Vous pouvez écouter sur cette page un extrait de la chanson "Mi trema l'esse" interprétée par I MUVRINI

 

 

CRUSCHINI

 

Département de la Haute Corse

Hameau de la commune de NOVELLA

CP: 20226

Canton de ÎLE-ROUSSE

Altitude :  402 m

Latitude : 42.594

Longitude : 9.082850

 

Le village ruiné de Cruschini est situé entre les communes de Novella et Palasca. Pour s'y rendre deux itinéraires sont possibles :

- A partir de Novella : Compter 1h20 de marche pour parcourir la piste longue de 5,5 kms.

- A partir du lieu-dit Toccone, juste après le Col de San Colombano :  Cruschini peut être atteint en 50 minutes par une piste longue de 3.5 kms; mais hélas, le chemin est privé !

 

 

Dans la piève d’Ostriconi, aux confins des territoires des villages de Novella, d'Olmi Cappella et de Palasca, dominant la Balagne et contrôlant la voie de communication principale du nord-ouest de l'île, les sites de San Colombano et de Cruschini marquent une présence humaine ancienne.

 

 

Selon une légende sans fondement, Cruschini (ou Cruscani) aurait été abandonné à cause d’une invasion de fourmis rouges.

Un document daté de 1454, fait état d’une population de 120 personne soit environ 26 familles. En 1537, le village a déjà perdu plus de la moitié de sa population. En 1627, il ne reste plus qu’une seule famille et des femmes ou des homme seuls qui abandonneront finalement le village en 1643 pour aller s’établir soit à Palasca, soit à Novella.

En 1650 un acte de partage accorde les 2/3 des terres de Cruschini  à Palasca et 1/3 à Novella ce qui obligera les habitants de Novella mécontents à se plaindre auprès de Gênes de cette répartition.

C’est à peut près à la même époque que le village de Spelonche, est abandonné à son tour pour les mêmes raisons. 

 

 

Les habitations de Cruschini sont bâties à flanc de coteau et dominées par deux maisons tour tournées vers la mer. Le village était entouré de nombreuses aires à blé.

On peut penser que tous ces villages de la piève de l’Ostriconi étaient au XIIème siècle sous la protection et la tutelle du Château de San Colombano.

 

Le Col de san colombano ou appelé à Giunssani le Col de « E mesule ».

Château fondé à la fin du XIème siècle par les marquis de Massa et de Corse.

Rôle local et centre de domination à l’échelle d’une grande partie de la corse de la Balagne jusqu’à la Castagniccia.

De ce château on domine le Cap-Corse, la plage de l’Ostriconi et la plage de Lozzari qui servaient de petit port pour le commerce avec le continent, l’île-Rousse ou isula aurea (ile d’or) qui n’était alors qu’une marine, Monticello, la mont san-Angelo.

Zone de communication et zone de contact entre l’économie montagnarde du Giunssani avec ses terres de labour et ses immenses forêts et la Balagne.

Sur ce piton rocheux, convergent les limites des communes de Novella, Palasca et Olmi-Capella.

 

Cliquer sur une photos pour l'agrandir ou voir le diaporama.

 
 

 

Me contacter

Haut de page

Dernière mis à jour pour cette page : 10 mai 2017