COPYRIGHT:  Décembre 2007 - Jacques Simon TIMOTEI

Bibliographie Livre d'or ***
 

 

LA CORSE OUBLIEE

PINZU

Vous pouvez écouter sur cette page un extrait de la chanson "Mi trema l'esse" interprétée par I MUVRINI

 

 

PINZU

 

Département de la Haute Corse

Hameau de la commune de

SANTA REPARATA DI MORIANI

CP: 20230

Canton de CASTAGNICCIA

Altitude (Forci) : 168 m

Latitude (Forci) : 42.353.395

Longitude: 9.457.171

 

La commune de Santa Reparata di Moriani. est formé des hameaux de Penti, de Forci et de Pinzu qui est un village ruiné.

Pour se rendre à Pinzu en venant de Batia par la RN198, traverser Moriani et prendre à droite la D34 en direction de San-Nicolao puis poursuivre pendant 14 kms jusqu'à Santa Reparata et son hameau de Forci où la route se termine. Traverser le village à pied, pour rejoindre le chemin de randonnée de Mare à Mare et franchir le portail. Au bout d'une quinzaine de minutes de marche, on quitte par la gauche le chemin balisé en orange de Mare à Mare pour s'engager sur le sentier balisé en jaune qui conduit à Pinzu que l'on atteint au bout de 45 minutes. Dans la deuxième partie du parcours on emprunte une montée assez ardue (mais à l'ombre des grands châtaigniers) avec un balisage qui fait défaut et un sentier qui n'est plus très bien entretenu. Cependant, cela n'enlève rien au charme de la ballade.

 

Le hameau de Pinzu a connu une fin dramatique. C'est un village Martyr abandonné au début du XIX ème siècle. Voici sa triste histoire :

Début 1800, Sur ordre de Napoléon, le général de division Jean-Jacques Ambert (1764-1851) est envoyé en Corse, devenue depuis 30 ans une possession française, afin de réprimer les dernières insurrections contre le pouvoir en place qui voulait placer l’île sous la protection du tsar Paul 1er.

En Mars 1800, à la tête d'un bataillon de 800 soldats, Ambert organise une expédition punitive. Tout le Murianincu est mis à sac par ses troupes. Plusieurs maisons sont incendiées.

Sur la commune de Santa Reparata di Moriani (Haute-Corse), il ordonne à titre d'exemple l'exécution de 25 habitants de San Giovanni, en faisant pendre 15 femmes et fusiller 10 hommes. Les habitants du Pinzu, (qui avec les villages de Forci et Penti forment Santa Réparata di Moriani), sont mis au courant des exactions de l'armée française à San Giovanni, et décident de cacher les anciens et les enfants dans le maquis. Puis prenant les armes, ils se barricadent dans les habitations du village et résistent courageusement pendant 3 jours  à un combat meurtrier. Ambert ordonne l’exécution d'une partie des survivants. 167 hommes sont envoyés au bagne d'Embrun. Beaucoup de femmes se sont alors poignardées elles-mêmes pour éviter de tomber entre les mains des soldats français.

 

Cliquer sur une photo pour l'agrandir ou voir le diaporama

 

 

Me contacter

Haut de page

Dernière mis à jour pour page : 08 octobre 2016