COPYRIGHT:  Décembre 2007 - Jacques Simon TIMOTEI

Bibliographie Livre d'or ***
 
 
 

CHRONIQUES DU TEMPS PASSE

( Catastrophes naturelles, humaines, maritimes, aériennes, accidents,  faits divers ... )

 

1804

11 août

En fin d'après midi, une petite embarcation à voile sur laquelle ont pris place une quinzaine de journaliers, en majorité des jeunes filles, rentre sur Ajaccio. Elle vient de passer la pointe de Porticcio lorsqu'un fort coup de vent la retourne et la projette contre les rochers. Au prix d'efforts surhumains, l'équipage parvient cependant à redresse la gondole et à sauver trois de leurs compagnes mais tous les autre passagers sont portés disparus. Tard dans la soirée la mer rendra les corps de huit  victimes dont la plus jeune à 11 ans et la plus âgée, 26 ans. Toutes habitaient la vieille ville.

 

1821

8 Janvier

Lors d'une cérémonie de fiançailles, au deuxième étage d'un immeuble, le sol d'une partie de l'appartement de la famille Pietrapiana s'effondre causant la mort de cinq personnes et faisant une trentaine de blessés.

Mars

A Olivese (corse du sud), une épidémie de fièvre gastrique touche la population.19 personnes de tous âges succombent à cette intoxication alimentaire.

 

1836

Août

Une épidémie de variole atteint 665 personnes de la région de Bastia et fait plus de 200 victimes.

 

1847

19/20 octobre

Le Bonaparte (premier navire vapeur à hélice et coque en acier, lancé en méditerranée le 17 janvier 1847), appartenant à la compagnie Valery, sombre dans la nuit du 19 au 20 octobre entre le Cap Corse et l'île de Capraïa lors de sa traversée de Bastia à Livourne après avoir été éperonné par le Comte de Paris (du même armateur) effectuant la traversée en sens contraire.

Les 18 hommes d'équipage ainsi que les 28 passagers sont récupérés par le Comte de Paris mais trois passagers périssent noyés.

 

1855

15 février

La Sémillante, frégate de la marine Impériale transportant des troupes françaises embarquées à Toulon et allant combattre en Crimée, coule au large des îles Lavezzi, dans les bouches de Bonifacio, entraînant la mort de 695 personnes. 592 corps furent recueillis, un seul fut identifiable, celui du Commandant Jugan, grâce à ses insignes et à la difformité de l’un de ses pieds.

 

1860

22/23 février

Dans la nuit du 22 au 23 février, La Louise (construite en 1855), navire à vapeur de la compagnie Valery, en provenance de Livourne, coule dans le port de Bastia après avoir été drossé contre les rochers par une forte houle. 44 personnes, dont une troupe de comédiens Italiens venus en représentation, périssent dans le naufrage.

Des morceaux de l'épave reposant par 17 mètres de fond, sont encore visibles aujourd'hui.

 

1869

07 mai

Le Général Abbatucci, navire de la compagnie Valery, en provenance de Marseille et à destination de Bastia, sombre au large de Calvi après être entré en collision avec le voilier Norvégien Edouard Hwidt qui naviguait tous feux éteints et qui prend la fuite sans porter secours aux victimes. 54 personnes périssent noyées. Les quelques rescapés sont recueillis par le trois mats Embla.

L'épave, localisée le 19 mai 1996, a permis de remonter un grand nombre d'objets qui ont donné lieu à une vente aux enchères chez Christies.

 

1886

14 avril

A Ajaccio, le 14 avril 1886 en fin de journée, un bâtiment de 6 étages s’effondre au 24, rue Fesch tuant 13 personnes. Le bilan aurait pu être plus lourd encore . En effet, au rez-de-chaussée se trouvait une fabrique de cigares que le employés venaient de quitter après leur travail.

Au cimetière marin des Sanguinaires, la ville d'Ajaccio à fait ériger une stèle rappelant les noms des victimes de cette catastrophe.

 

1887

17 avril

Le 17 avril 1887 un steamer anglais "Le Tasmania" navire de la célèbre compagnie anglaise "Peninsular and Oriental Line", venant de Bombay et faisant route vers Londres, après avoir doublé le phare de Pertusatu, éperonne à 4h04 les écueils des Moines, au large de Roccapina et s'échoue sur des récifs. Grâce à la rapidité des secours et malgré une forte houle, 144 passagers et 155 membres d’équipage sont sauvés, recueillis par des bergers ou réussissant à accoster sur la plage de Roccapina. Cependant, 35 personnes, dont le capitaine du navire, périssent dans le naufrage.

 

1893

21 janvier

Vers 4h du matin, venant de Bastia, "L'Evénement" (ex-navire de la société Corse Morelli), paquebot de la société Fraissinet, assurant le transport des passagers et le service postal entre Bastia-Bonifacio-Propriano-Ajaccio, se brise sur les écueils dans le détroit de Bonifacio. Malgré une voie d’eau très importante le navire mit du temps à couler et les quelques passagers à bord, ainsi que le 22 membres de l''équipage, purent parvenir à se sauver et à rejoindre la terre ferme sur l'île Lavezzi et à Cala-Longa. Une grande partie de la cargaison put aussi être récupérée.

 

1900

25 janvier

L'Ajaccio, navire de la compagnie Fraissinet, en provenance de Calvi, sombre en pleine tempête dans le port de Marseille. Les passagers et les membres de l'équipage sont rapidement secourus et aucune victime n'est à déplorer.

 

1903

07 juin

Par beau temps, à la sortie du port de Marseille, Le Liban, navire de la compagnie Fraissinet construit en 1882, faisant route vers Bastia et L'Insulaire (de la même compagnie), revenant de Toulon, s'éperonnent. Une erreur humaine semble être à l'origine de cette catastrophe qui a entraîné la mort de 150 passagers. Le Liban fini par sombrer tandis que L'Insulaire parvient à regagner le port.

 

1918

15/16 août

Dans la nuit du 15 au 16 août 1918, Le Balkan, navire de la compagnie Fraissinet est torpillé au large de Calvi par un sous-marin Autrichien. Sur les 450 passagers (dont 300 militaires arrivant en permission dans leur familles) seulement une seule cinquantaine ont survécu. Cette tragédie est une des plus importantes et des plus douloureuses de l'histoire de la Corse.

 

1921

15 mai 1921

Parti d'Odessa avec, avec à son bord, 3800 réfugiés fuyant le régime Bolchévique, le paquebot à vapeur, transport de troupes, le Rion, dont la destination finale devait être le Brésil, est victime d'une avarie de moteurs et jette l'encre dans la baie d'Ajaccio. Un comité d'aide et de secours se forme aussitôt à l'initiative de la présidente de la Croix-rouge et du banquier François Lanzi.

 

1923

10 janvier

Un hydravion faisant le trajet sur la ligne Antibes-Ajaccio créée en novembre 1921, s’écrase sur la montagne près de villanova. Il y a 4 morts (le pilote et 3 passagers) et 1 survivant.

 

21 décembre

Après avoir décollé de Cuers dans le var, le 18 décembre 1923, le 21 décembre, vers 2h30 du matin, alors qu'il se trouve entre la Sicile et la Tunisie, le zeppelin LZ114, un dirigeable construit par la marine Allemande, cédé à la France au titre de réparations de dommages de guerre et rebaptisé Dixmude en l'honneur des fusiliers marins morts en défendant la ville Belge du même nom, affronte une véritable tempête et la foudre frappe le dirigeable à 2000 m d'altitude. Le ballon en flamme tombe à la mer ne laissant aucune chances aux 50 personnes qui se trouvent à son bord. Une semaine après la catastrophe, la mer rejettera deux corps, ceux du commandant et du quartier-maître radio. Le 16 janvier 1924 en la cathédrale d’Ajaccio la Corse rendait un hommage au lieutenant de vaisseau Sylvestre Antoine Marcaggi, commandant en second du Dirigeable, disparu dans cette tragédie et le 7 février 1926 on inaugurait un monument à sa mémoire.

Le Dixmude mesurait 226 mètres de long, 24 mètres de large et 28 mètres de haut. son volume était de 68500m3 et sa propulsion était assurée par un moteur de 260cv qui lui permettait d'atteindre une vitesse de 77kms/heure. Cependant sa mise en oeuvre au sol nécessitait la présence de 250 hommes environ.

 

 

1927

février

A Fornaccia, près du col de verde, 11 bûcherons meurent ensevelis sous une avalanche de neige.

Hiver

Dans le brouillard et sous un fort orage, un hydravion s'écrase dans la mer aux environs de Capo-di-Muro. On ne retrouvera jamais aucune trace des trois passagers.

 

1929

18 septembre

Dans le village d'Ocana près d'Ajaccio, sous un violent orage, le grossissement d'un ruisseau provoque un éboulement emportant trois maisons et causant la mort de deux enfants par noyade.

Le 18 août 1944, la même catastrophe encore plus meurtrière, se répète. (voir plus loin).

 

1932

21 avril

La voûte de la salle d'audience et le toit du palais de justice de Bastia, s'effondrent brusquement pendant un procès d'assises. Cette tragédie causera la mort de 17 personnes et fera des dizaines de blessés.

 

1934

03 février

Du 1 au 4 février 1934, une très importante tempête de neige s’abat sur la Corse. Un peu partout, des avalanches emportent des maisons ou des villages entiers. A Vizzavona, une coulée de neige ensevelit une équipe d’ouvriers travaillant au dégagement du tunnel, faisant 9 victimes. A Ortiporio, en Castagniccia, 37 habitants surpris dans leur sommeil périssent sous une avalanche.

Les destructions et les victimes sont nombreuses, les voies de communication sont coupées et certaines parties de l’île ne peuvent être atteintes que par la mer. L’armée est mobilisée.

 

1943

19 mai

Le paquebot Général Bonaparte, de la compagnie Fraissinet, en provenance d'Ajaccio est torpillé au large de Nice par le sous-marin Anglais Sportsman qui l'avais pris pour un navire ennemi. Sur les 68 membres de l'équipage et les 199 passagers (parmi lesquels une garde armée Italienne chargée de protéger le navire), 137 personnes seront sauvées.

 

1944

10 mai

Un B25 de l’armée Américaine s’écrase à la Punta di Monacu, près de Bonifacio. Les 5 occupants sont tués.

 

12 juillet

Un P47 Thunderbolt s’écrase à Peru-Casevecchie au cours d’un entraînement. Son pilote est tué.

 

31 juillet

Le Lightning P38 F5-B d'Antoine de Saint-Exupéry s’abîme en mer au large des côtes de Provence. Il avait quitté Borgo (Haute-Corse) vers 8h30 en direction des Alpes pour une mission de reconnaissance et d'observation photographique en vue de préparer le débarquement des alliés.

 

18 août

A Ocana, après un violent orage et une importante crue, des tonnes de rochers dévalent la montagne San-Petru emportant tout sur leur passage et causant la mort de huit personnes. Au coeur du village, un énorme bloc sur lequel est inscrite la date du 18 août 1944 témoigne de cette tragédie.

 

1945

10 mars

Dans la commune de Santa-Maria-Di-Lota, un hydravion Supermarine Walrus de l’armée Française heurte la montagne. Les 4 occupants sont tués. Il s'agit du au Maître Pilote Adrien Devoir, du matelot mitrailleur bombardier Jacques Puchu de l'Escadrille 4S et de leurs deux passagers, le second-maître mécanicien François Rubini et le quartier-maître canonnier Louis Leonardi de l' unité marine d'Ajaccio.

 

1948

27 mars

Ce samedi vers 8h30 h, un avion quadrimoteur Bristol venant de la Nouvelle Delhi, à destination de Londres, s’écrase à 2400 mètres d’altitude, sur les pentes du Monte Cardu, dans la région sud de Corte aux environs de Venaco. Les 19 passagers périssent carbonisés. Les restes des 19 victimes sont déposés dans la chapelle Sant’Eliseu.

 

1955

15 septembre

A 21h30 environ, malgré de mauvaises conditions météo, 2 avions bombardiers-torpilleurs Avenger (TBM-3W 9F-13 et TBM-3S2 9F-6) qui effectuent un vol d’entraînement, s’écrasent sur les pentes de la montagne à 1700m d’altitude, près de Zicavu. Les 7 membres d’équipage qui composent la patrouille sont tués.

 

1957

18 novembre

A Ajaccio, vers 17 heures, un immeuble de 7 étages s’effondre 16 rue Fesch, côté mer. Par miracle, il n’y a aucun mort ni aucun blessé. Les miraculeux rescapés se souviendront des deux téméraires qui avant l'arrivée des pompiers bravèrent le vide béant produit par l'effondrement pour gravir les étages et les sauver : Jean Poionovo et Michel Castagnoli.

 

1962

29 décembre

Un avion quadrimoteur Boeing "Stratoliner" 307 F-BELZ, de la compagnie Air-Nautic à destination de Nice, avec à son bord deux équipes de joueurs et joueuses du Basket-Ball Club Bastiais décolle de Bastia à12h49 pour faire escale à Ajaccio. En raison des mauvaises conditions atmosphériques et volant trop bas, l'appareil s’écrase à 2300 mètres d'altitudes sur les flancs du Monte-Renosu à 13h08 environ. Le lieu de la catastrophe ne sera atteint que le 31 décembre et parmi les débris épars sur un rayon de 200 mètres les sauveteurs découvriront les restes des victimes. Le dernier cops ne sera retrouvé que le 26 août, un an après. 

Les 25 membres des 2 équipes, les accompagnateurs et entraîneurs, les 3 membres de l’équipage et un enfant de 3 ans,  fils de la responsable technique de l'équipe féminine, ont été tués. Sur le 25 morts, 11 seulement seront identifiés.

 

1968

11 septembre

La caravelle SE 210 du vol 1611 opéré par Air France à décollé à 10h05 d'Ajaccio à destination de Nice. Quelques minutes avant son atterrissage elle s’abîme en mer au large du Cap d’Antibes à 10h33, tuant les 89 passagers et les 6 membres de l’équipage présents à bord.

13 enfants, plusieurs personnalités, des familles entières ont trouvé la mort dans une catastrophe qui endeuille toute la Corse. Quelques heures à peine après la chute de l'appareil, des corps déchiquetés sont retrouvés et ramenés à Nice.

Selon les experts, un incendie s'est déclaré suivi d'une explosion ... c'est la version officielle ; mais certains témoins estiment que l'accident aurait été causé par un tir de missile venant de la base aérienne de Toulon et que les vraies raisons ont été occultées par le gouvernement français.

Depuis presque 50 ans les familles des victimes se battent toujours pour que la vérité soit faite sur cette catastrophe.

Au cimetière marin d'Ajaccio, une chapelle "in memoriam"  sur la façade de laquelle sont inscrit les noms des victimes, rappelle cette tragédie.

 

1969

17 février

Une dramatique avalanche se produit à la station d'hiver d'Asco. 12 collégiens du C.E.G de Calvi, âgés de 13 à 15 ans, sont ensevelis sous la coulée de neige qui emporte un chalet. 4 morts et des blessés sont péniblement dégagés par les équipes de secours composées de civils, de gendarmes et de légionnaires du 2e REP de Calvi.

 

1976

26 septembre

Ce matin là, Marie Ruggieri monte aux bergeries de Melza pour ravitailler ses deux frères, Xavier, 54 ans et Pasquin, 55 ans qui gardent leurs chèvres la haut à plus de 1700 mètres d'altitude. Lorsqu'elle arrive devant le refuge, elle découvre les cadavres ensanglantés des deux hommes et s'enfuit en criant pour prévenir les habitants et les gendarmes de Bustanicu qui montent aussitôt vers la Melza. Les deux bergers ont été sauvagement assassinés à coup de fusil et de baïonnette. Une battue est organisée pour retrouver le meurtrier qui sera finalement découvert dans la plaine de San-Giulianu par les gendarmes de Cervioni, le 28 septembre. C'est un légionnaire déserteur de 19 ans, Warner Larevic.

Ce drame donnera lieu à des manifestation pour exiger le départ de Corse de la légion étrangère.

 

1981

1er décembre

Ce matin la, il fait un temps épouvantable sur la Corse, le vent souffle en tempête depuis 36 heures et le plafond nuageux est très bas. Peu avant 9 heures, en approche finale vers l'aéroport d'Ajaccio, un DC 9 super 80 YU-ANA, charter yougoslave de la compagnie Inex Adria Aviopromet, affrété par l’agence de voyage Kompas, et en provenance de Ljubljana, s'écrase contre la crête granitique du mont San-Pietro (commune de Petretu-Bicchisanu) à 1300 mètres d'altitude, tuant la totalité de ses 174 passagers et les 6 membres d’équipage qui avaient été invités à passer cette journée de fête nationale yougoslave sur l'île de beauté.

L'appareil a été déséquilibré en heurtant le rocher de son aile gauche et s'est écrasé dans une chute interminable 800 mètre plus loin et 300 mètres plus bas. Deux aiguilles indiquent l’heure : 8 heures 50, celle où la radio de l’avion s’est tue pour toujours. 101 femmes et 79 hommes ont perdu la vie.

C'est la plus terrible catastrophe aérienne qu'ait connue la Corse et aussi une des plus meurtrières de celles recensées de par le monde.

 

1987

17 juin

Jean-Paul Lafay, vétérinaire, président de l'association d'aide aux victimes du terrorisme, qui avait déjà été victime d'un attentat à Corte le 31 décembre 1982, est assassiné à sa sortie des studios de FR3-Corse après avoir participé en direct avec des nationalistes, à un débat sur la violence dans l'île.

 

1992

5 mai

A Furiani, l'effondrement d'une tribune du stade Armand-Cesari  lors de la demi-finale de la coupe de France de football 1991-1992 opposant le SC Bastia à l'Olympique de Marseille, provoque la mort de 18 personnes et blesse 2357 spectateurs.

 

1996

01 juillet

Il est environ 16h15, lorsque sur le vieux port de Bastia, devant la société Corse Gardiennage Service,  un attentat à la voiture piégée fait un mort (Louis Lorenzi, membre de l'exécutif de A Cuncolta) et deux blessés dont un gravement (Carlu Pieri et Dumé Renucci). Une quinzaine de passants sont également touchés et de nombreux véhicules en stationnement sont détruits.

 

1998

6 février

Ce vendredi vers 21h, après avoir déposé son épouse et garé sa voiture, alors qu'il se rend à pied au théâtre Kallisté, le préfet Erignac est atteint mortellement par trois balles de pistolet. Cet assassinat jette la consternation dans l'île.

 

2002

02 septembre

A Ponte-Leccia, à la sortie du tunnel de Poggiu di Venacu, le train circulant dans le sens Ajaccio-Bastia heurte une vache et son veau. Il n’y a pas de victimes, mais les deux animaux en divagation sont tués.

 

2005

mars

Plus de 200 000 personnes sont privées d'électricité en Corse en raison d'un hiver rigoureux et de la vétusté des centrales thermiques. L'île subit pendant trois semaines des coupures sans précédent malgré des générateurs que l'on a du faire venir en urgence du continent.

 

27 mai

A Francardu, vers 19h30, le train en provenance d’Ajaccio et le train en provenance de Bastia entrent en collision frontale entre la gare de Francardu et celle de Ponte-Leccia. L’accident, que l’enquête déterminera imputable à une erreur humaine, fait 14 blessés.

 

2007

21 novembre

A Francardu, une nouvelle collision frontale entre deux rames, fait 30 blessés. Ce jour-là, le train n°2 venant de Corte devait s’arrêter sur l’EPL (courte voie d’évitement reliée à la voie unique par deux aiguillages talonnables) de Barchetta pour laisser passer la rame n°3 venant de Bastia.

 

2008

21 février

A Ajaccio, dans la vieille ville, tout près de la cathédrale, au 7 rue Notre Dame, vers 12heures, plusieurs étages d'un immeuble ancien s’effondrent les uns après les autres sans faire de victimes. Une dame de 76 ans, qui s'était retrouvée prisonnière au troisième étage, échappe par miracle à la mort.

 

13 octobre

A l'Îsula Rossa, vers 18h00, alors qu’il effectue un demi-tour sur le parking d’un hôtel du port, le dernier wagon du petit train automobile utilisé par les touristes, se retourne. Une femme de 70 ans meurt écrasée et 14 personnes sont blessées.

 

2009

25 avril

Parti de Ponte-Leccia avec à son bord une jeune femme enceinte qu'il transporte à l'hôpital de Bastia, un hélicoptère Dragon 2B de la sécurité civile est happé par des vents violents  alors qu'il se trouve en plein brouillard, entre Murato et le col de San Stefano. Sans visibilité, il heurte la paroi de la montagne et s'écrase au sol, sur la commune de Rutali, vers 19h30. Philippe Metais (pilote), Michel Lopez Guia (mecanicien), Michel Salmon (medecin), Justine Gressler et son nouveau-né Leo, périssent dans l'accident.

 

2011

07 juillet

La Corse, Marseille,  le Var et les Alpes-Maritimes sont frappés à 21h21 par un séisme d’une magnitude 5.5 dont l’épicentre est situé à environ 107 km à l’Ouest d’Ajaccio.

 

2014

28 mai

Sur le chantier de la déviation de Propriano, le mur de soutènement du tunnel en cours de percement sur la commune de Viggianellu, s’effondre vers 19h00 sur une équipe d'ouvriers. On déplore un mort et sept blessés dont un grave.

 

12 juillet

En début d’après-midi, vers 13h, un avion de tourisme Piper PA 28 avec trois personnes à bord au départ de Calvi et à destination d’Italie, heurte la montagne de Cima Musella quelques instants après et s'écrase  dans les environ d’Urtaca. Ses occupants sont tués. Les mauvaises conditions météo semblent être la cause probable de l’accident.

 

2015

10 juin

Ce Mercredi vers 15h, un violent orage éclate sur la montagne corse. Le massif du Cinto, le point culminant de l’île à 2.706m, est balayé pendant plus d’une heure par des trombes d’eau, de fortes averses de grêle et des vents violents. A 15h07, le centre des secours de Bastia reçoit un appel de détresse d’un groupe de randonneurs qui se situaient près d’un cours d’eau en crue dans cirque d'I Cascittoni, appelé aussi «cirque de la solitude», au-dessus du village d’Asco. Quelques minutes plus tard, ils sont emportés par un glissement de terrain et des éboulements. On dénombre 7 morts et trois blessés.

A Mansu, une stèle rappelle cette catastrophe.

 

A compléter et à suivre ...

 

   

Me contacter

Haut de page

Dernière mise à jour pour cette page : 04 mars 2018