COPYRIGHT:  Décembre 2007 - Jacques Simon TIMOTEI

Bibliographie Livre d'Or ***

 

 

LA CORSE OUBLIEE

MATRA, LA MINE D'ARSENIC

Vous pouvez écouter sur cette page un extrait de la chanson "Mi trema l'esse" interprétée par I MUVRINI

 

 

   

MATRA

LA MINE D'ARSENIC

 Photos JS.TIMOTEI

 

Département de la Haute Corse

Canton de GHISONACCIA

CP: 20270

Altitude: 622 m

Latitude: 42.285.303

Longitude: 9.390.806

 

Connu par ses très anciennes familles qui y exerçaient leur féodalité au temps de Paoli, le village de Matra possède également la particularité d’avoir connu l’industrialisation avec sa mine d’Arsenic dont l’exploitation va bouleverser la vie des quelques 200 habitants de ce paisible village.

L’histoire commence à la fin du XIXème siècle,  lorsqu’à la suite d’une crue de la petite rivière A Presa, on découvre la présence du gisement.

Le filon s’avère très riche et représente un énorme enjeu économique en ce début du XXème siècle car à cette époque, l’arsenic dont on ignore encore la toxicité est utilisé dans la métallurgie, la pharmacie, la lutte contre les parasites agricoles ou domestiques...

Pourtant, c’est durant la Grande Guerre que le poison fera le plus de dégâts.

L’acide arsénieux est un puissant neurotoxique puisqu’il entre dans la composition des gaz de combat.

 

Cliquer sur une photo pour l'agrandir ou voir le diaporama.

 

Après avoir déposé un brevet au cours de l’année 1908, la société l’ARSENIC dirigée par Louis Charli, Ingénieur-Directeur, va activement exploiter le gisement.

En 1912, la mine tourne à plein régime. Chaque jour, des hommes et des femmes arrivent à pieds des villages voisins pour gagner un salaire de misère et supporter dans des conditions de travail effroyable les poussières toxiques. Un grand nombre d’étrangers venus d’Italie et même des pays de l’Est s’installent au village. La population de Matra double rapidement et avec elle, le commerce se développe.

En 1914, la mine en pleine expansion malgré la pénurie de main d’œuvre, s’active pour l’armée et lui fourni ses gaz mortels.

De 1922 à 1936, l’usine d’Arsenic va connaitre une longue période d’inactivité.  Elle reprendra cependant normalement son activité après une mise à niveau de ses équipements.

En 1939, L’usine recrute à nouveau pour subvenir aux besoin de l’armée qui a besoin encore une fois de reconstituer ses stocks de gaz de combat.

Malgré une mise à niveau des équipements, les difficultés liées aux coûts des transports et la deuxième guerre mondiale mettront un terme à l’exploitation de la mine en 1946.

 

Cliquer sur une photo pour l'agrandir ou voir le diaporama.

 

A Matra l’exploitation de la mine d’Arsenic n ’a pas laissé que de bons souvenirs.

Les percements des nombreuses galeries qui ont plus de dix mètres de profondeur et qui  débouchent directement dans le lit de la rivière où s’entassent les déblais et de nombreux déchets, ont engendré une pollution qui subsiste encore aujourd’hui.

Abandonnées sur un sol recouvert d’une poudre jaune orangée, les cuves de la laverie rappellent encore que dans l’une d’entre elles est morte une des habitantes du village.

 

Cliquer sur une photo pour l'agrandir ou voir le diaporama.

La page de cette époque malheureuse est désormais tournée mais la présence de cette mine à ciel ouvert et de cette montagne entaillée au dessus du village reste un lieu de mémoire, un morceau de notre histoire dont bien peu se souviennent.

 

 

Me contacter

Haut de page

Dernière mise à jour pour cette page : 15 mars 2019